Exposition peintures d’Erik Adriaan Van Der Grijn

Erik Adriaan Van Der Grijn
Vernissage le 24 septembre 2015 à partir de 17 heures 30.

Publicités

Les rencontres de Miss Acacia : Tarek, du tag à Paris Tonkar Magazine

L’artiste dont je vais vous parler aujourd’hui n’est pas un nouveau venu dans l’univers urbain. Loin de là ! Il a commencé par le tag en 1985 après avoir découvert des métros et des stations couverts de tags et de graffitis… à Londres. Il fait alors le lien entre Londres et Paris, ou plus particulièrement près de chez lui, à la Porte de Vanves. Avec quelques copains, il commence dans son quartier avant de s’aventurer dans le métro et ailleurs dans Paris. A ce moment là (il est alors adolescent) il ne le fait pas pour l’art mais bien pour braver les interdits.

En 1989, alors qu’il est entrain de « décorer » une station de métro de la Ligne 10 avec une vingtaine d’autres tagueurs (Falone, West, Hoke, Odycé…), une idée germe dans son esprit. Pour devenir une véritable obsession. Faire un livre sur l’art urbain. C’est ainsi qu’est né Paris Tonkar, un livre qui retrace quatre années de graffiti, de 1987 à 1991, à Paris et sa toute proche banlieue, publié en 1991. Tarek n’a alors que 19 ans. Son succès encourage l’éditeur Florent Massot à lancer une revue sur le graffiti, 1Tox, qui sera publiée jusqu’en avril 1993.

Suite de l’article : Les rencontres #Street-artistiques de Miss Acacia : Tarek, du tag à Paris Tonkar Magazine | Lumières de la Ville

Paris sous les bombes

Tarek Ben Yakhlef est scénariste de BD, peintre, photographe, journaliste et documentaliste ; il a étudié l’Histoire médiévale et la philosophie, signé un mémoire sur les néo-platoniciens à Bagdad pendant l’âge d’or des Abassides, donné des cours de français à Damas, sorti une soixantaine d’albums de BD et raflé v’là les prix ; et en 91, pendant sa pause clope, il marque l’Histoire du graffiti français en publiant Paris Tonkar, le premier recueil de photos sur le graffiti à Paris. 23 ans plus tard, avec Olivier B., il exposait ses photos au Workshop à Paris – jusqu’au 16 avril dernier -, en attendant la ré-édition de Paris Tonkar et la sortie d’un volume 2, prévu l’année prochaine. Pense à dormir aussi, Tarek…

Suite de l’article : Paris sous les bombes